No. 0046 - African Commitments for Agricultural Development Goals and Milestones for Mozambique

AGRODEP Author: 
Authors: 
Margaret Chitiga, Ismael Fofana, and Mariam Diallo  
Publisher: 
AGRODEP 

Mozambique is a signatory to the Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP)
and the 2014 Malabo Declaration on Accelerated Growth and Transformation for Shared Prosperity and
Improved Livelihoods that commit the country to achieve a 6% annual agricultural growth rate, 10%
agricultural expenditure share, ending hunger and halving poverty. Additionally, Mozambique has signed
the African Union Agenda 2063 and has committed to achieving the Sustainable Development Goals
(SDGs). A Results Framework is applied to address the CAADP/Malabo, SDGs and Agenda 2063 goals to translate Mozambique’s agricultural development agenda into tangible outcomes. The framework utilizesan economy-wide general equilibrium model and a microsimulation model which are linked in a  sequential manner. The modelling results reveal that the Business as Usual (BaU) growth strategy is insufficient to meet the goals of the three agendas. Hence, other paths that might yield better results are investigated. The analysis then investigates the impacts of the prioritization of agriculture sub-sectors and commodities, and agricultural value-chain investment strategies. The results show that public investment-led productivity increases in agriculture contribute more across all the indicators on the production and consumption side. Indeed, agriculture contributes more than industry and services to number of jobs created, food expenditure and consumption expenditure growth, and the same as industry to gross domestic product growth. The investments are best financed by budget constraint and external financing, which bring about positive impacts on socioeconomic outcomes when compared to the BaU. The analysis further reveals agricultural commodities with the highest contribution to agricultural development. This information is then used to design an accelerated agricultural investment strategy. Results from this scenario show that Mozambique makes substantial progress in meeting the commitments of the three agendas and this allows to provide recommendations for a successful agricultural investment planning, design and implementation for the country.

Full Paper


Le Mozambique est signataire du Programme Détaillé de Développement de l'Agriculture Africaine
(PDDAA) et de la Déclaration de Malabo de 2014 sur la croissance et la transformation accélérées pour
une prospérité partagée et des moyens de subsistance améliorés qui engagent le pays à atteindre un taux de croissance agricole annuel de 6%, une part des dépenses agricoles de 10%, mettre fin à la faim et réduirede moitié la pauvreté. En outre, le Mozambique a signé l'Agenda 2063 de l'Union africaine et s'est engagé à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD). Un cadre de résultats est appliqué pour répondre aux objectifs du PDDAA/Malabo, des ODD et de l'Agenda 2063 afin de traduire le programme de développement agricole du Mozambique en résultats tangibles. Le cadre utilise un modèle d'équilibre général à l'échelle de l'économie et un modèle de microsimulation qui sont liés de manière séquentielle. Les résultats de la modélisation révèlent que la stratégie de croissance du Business as Usual (BaU) est insuffisante pour atteindre les objectifs des trois programmes. Par conséquent, d'autres voies qui pourraient donner de meilleurs résultats sont étudiées. L'analyse examine ensuite les impacts de la priorisation des sous-secteurs et des produits agricoles, et des stratégies d'investissement dans la chaîne de valeur agricole. Les résultats montrent que l'augmentation de la productivité tirée par l'investissement public dans l'agriculture contribue davantage à tous les indicateurs du côté de la production et de la consommation. En effet, l'agriculture contribue plus que l'industrie et les services au nombre d'emplois créés, à la croissance des dépenses alimentaires et de la consommation, et au même titre que l'industrie à la croissance du produit intérieur brut. Les investissements sont mieux financés par des contraintes budgétaires et des financements externes, qui ont des impacts positifs sur les résultats socio-économiques par rapport au BaU. L'analyse révèle en outre les produits agricoles ayant la plus forte contribution au développement agricole. Ces informations sont ensuite utilisées pour concevoir une stratégie d'investissement agricole accélérée. Les résultats de ce scénario montrent que le Mozambique fait des progrès substantiels dans le respect des engagements des trois programmes et cela permet de fournir des recommandations pour une planification, une conception et une mise en oeuvre réussies des investissements agricoles pour le pays.

Publication date: 
15 Avr, 2020 
Source / Citation: 

Chitiga, M., I. Fofana, and M. Diallo. African Commitments for Agricultural Development Goals and Milestones for Mozambique. AGRODEP Working Paper 0046. Washington, DC: International Food Policy Research Institute.

 
Transfert de fichiers: