No. 0001 - Poverty, Growth, and Income Distribution in Kenya: A SAM Perspective

Authors: 
Wachira Rhoda Gakuru and Naomi Muthoni Mathenge  
Publisher: 
AGRODEP 

This study seeks to highlight the level of income inequality in Kenya and its implications on various poverty reduction policies. The 2003 Kenya SAM is used to develop a multiplier simulation model which tracks the linkages among demand-driven shocks and economic growth, income generation, and income distribution for different economic groups.

In the first section of our multiplier analysis, we determine the major sectors that can be used to promote generalized economic development in Kenya. The trade, hospitality (hotels and restaurants), manufacturing, and agricultural sectors play the highest role in the development of Kenya’s domestic economy. We further decomposed the global multipliers to highlight in microscopic detail the linkages between each household group’s income and productive sector accounts (agricultural and manufacturing) whose income has been exogenously injected.

The empirical results from our multiplier analyses show that due to high inequality in Kenya, stimulation of growth in agricultural and manufacturing sectors mainly benefit the richest urban household deciles who own most of the factors of production. Kenya will need to focus not only on economic growth but also on reducing inequality in order to effectively address the country’s poverty. Based on the major sectors selected for this study, agriculture has higher direct effects on the incomes of rural households, while manufacturing has higher direct effects on the incomes of urban households.

Full Paper


Cette étude vise à mettre en évidence le niveau d’inégalité de revenu au Kenya et ses implications sur différentes politiques de réduction de la pauvreté. Une matrice de comptabilité sociale de 2003 du Kenya est utilisée pour étudier, à l’aide un modèle de simulation basé sur les multiplicateurs, les liens entre les chocs de demande et la croissance économique, la génération et la distribution de revenu pour différents groupes économiques.

Dans la première section de notre analyse, nous déterminons les secteurs majeurs qui peuvent être utilisés pour promouvoir le développement économique étendu au Kenya. Le commerce, les hôtels et restaurants, l’industrie de transformation et les secteurs agricoles jouent les rôles les plus importants dans le développement de l’économie du Kenya. Nous avons décomposé les multiplicateurs globaux pour mettre en évidence dans le détail les liens entre le revenu de chaque groupe de ménage et les comptes des secteurs productifs (agricole et industrie) dont le revenu a été injecté de façon exogène.

Les résultats empiriques de nos analyses de multiplicateur montrent qu’en raison du niveau élevé d’inégalité au Kenya, la stimulation de la croissance dans les secteurs agricoles et industriels profite principalement aux déciles les plus riches des ménages urbains qui possèdent la plupart des facteurs de production. Le Kenya devra se concentrer non seulement sur la croissance économique, mais aussi sur la réduction des inégalités pour traiter efficacement la pauvreté du pays. Suivant les secteurs majeurs choisis pour cette étude, l’agriculture a des effets directs plus importants sur les revenus de ménages ruraux, tandis que l’industrie a des effets directs plus forts sur les revenus de ménages urbains.

Publication date: 
19 Jun, 2012 
Source / Citation: 

Gakuru, W. R. and Mathenge, N. M., 2012. Poverty, Growth, and Income Distribution in Kenya: A SAM Perspective. AGRODEP Working Paper 0001. Washington, DC: International Food Policy Research Institute.

 
Upload: